Universite des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako
USSGB

 



Bienvenue sur la page de l'actualité de l'USSGB


Page: 1 2 3 4 5 6 7

DON DE LIVRES DE L’ASSOCIATION POUR L’UNIFICATION DU DROIT EN AFRIQUE A L’USSGB

L’Association pour l’Unification du Droit en Afrique (UNIDA) a offert le jeudi 06 juin 2018, une quarantaine d’ouvrages à l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB). La cérémonie de remise de livres a eu lieu dans la salle de conférences du Rectorat de l’USSGB en présence du Recteur de l’USSGB le Professeur Samba DIALLO entouré de ses collaborateurs et Madame Diallo Fatou SECK, représentante de l’UNIDA au Mali. D’une valeur de plus de 2 millions de F CFA. Le lot de livres est composé du Référentiel comptable OHADA révisé, Le Praticien Comptable (système comptable OHADA), la Comptabilité Générale OHADA et le livre vert OHADA : traités et actes uniformes commentés et annotés.
La Représentante de l’UNIDA, dans son discours, a rappelé que l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a vu le jour suite à la signature d’un traité à Port-Louis en Iles Maurice en octobre 1993. Entré en vigueur le 18 septembre 1995, ce traité a été révisé le 17 octobre 2008. Les dix sept Etats signataires de l’OHADA sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Iles Comores, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad le Togo et la République Démocratique du Congo. Selon Madame DIALLO, l’OHADA se fixe comme objectif de favoriser et de créer une communauté économique africaine, de garantir la sécurité juridique au sein de cette communauté et de promouvoir l’unité africaine pour développer l’activité économique.
L’UNIDA a été créée en 1995 par l’ancien Président de la Cour Suprême du Sénégal Feu Kéba M’BAYE. Son objectif est de promouvoir le nouveau droit harmonisé en Afrique et dans les pays investisseurs.
Pour le Recteur de l’USSGB, sans bibliothèques équipées, la mise en œuvre du système LMD sera très difficile. Ravi de cette initiative de l’UNIDA, le Professeur Samba DIALLO affirme que ces ouvrages sur l’OHAHA combleront un vide.

Annonce faite ,le 13/06/2018 17h55min31s par DEHOUMON Mariam KONE Chargée de la Communication/USSGB



Les sommités du CAMES en visite à la Primature

Le vendredi, 9 mars 2018, il était exactement 14 heure 05 minutes, lorsque la délégation des du CAMES, faisait son entrée dans le bureau du Directeur de Cabinet du Premier Ministre. Ils étaient au nombre de quatre Professeurs titulaires du CAMES à prendre part à la cérémonie de port de toge du Zakari Yaou KAKA de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG) de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB). Avant le début de la cérémonie de port de Toge, les invités d’honneur du jour à savoir : les Professeurs Aké NGBO de la Côte d’Ivoire, Adama DIAW et Bouna NIANG du Sénégal et le Professeur Emmanuel C. HOUNKOU du Benin, accompagné du Professeur Ousmane Papa KANTE et de Monsieur Adama KONE de la FSEG, ont été reçus par Monsieur Lassine BOIRE, Directeur de Cabinet du Premier Ministre.
Après les présentations, le Professeur Ousmane Papa KANTE a remercié les invités, pour leurs soutiens et leurs engagements constants pour le développement de l’Enseignement Supérieur de notre pays. Il a également suggéré au Directeur de Cabinet d’aider le monde de l’Enseignement Supérieur, qui est fréquemment confronté à des problèmes.
Quant au Professeur Aké NGBO, passionné de l’enseignement et ancien premier Ministre de la Côte d’Ivoire, il a remercié les plus hautes autorités maliennes pour l’accueil qui leur a été réservé. Il a rassuré les autorités politiques et universitaires qu’ils seront là à chaque fois que les universités maliennes auront besoin d’eux.
Avec une allure très calme, le Directeur de Cabinet de la Primature, Monsieur BOIRE a rassuré les hôtes du jour que, les autorités maliennes sont informées de toutes les contraintes que connaissent les universités, à savoir : la massification des étudiants, le déficit en personnel enseignant et le manque d’infrastructures pédagogiques entre autres. Il a rappelé dans son discours, que tout le monde reconnait que, les responsables des universités maliennes ont aujourd’hui d’innombrables défis à relever.
Après une quinzaine de minutes d’échanges, les membres de la délégation sont allés directement dans l’Amphi préfabriqué 2 de la FSEG, où ils étaient attendus pour la cérémonie de port de toge au tout nouveau Professeur agrégé du CAMES Zakari Yaou KAKA.

Annonce faite ,le 15/03/2018 15h04min22s par Déhoumon Mariam KONE, Responsable de la cellule de Communication USSGB



L’USSGB a désormais, son tout premier Professeur Agrégé

Promu au grade de Maitre de Conférence Agrégé, lors du 18ème concours d’agrégation des Sciences Juridiques, politique, Economiques et de Gestion, organisé par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur(CAMES), en novembre 2017, à Yaoundé au Cameroun. Zakaria Yaou KAKA de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG), est désormais le premier Professeur agrégé en Sciences de Gestion de l’USSGB.
Comme tout travail bien fait mérite une récompense, le Professeur Samba DIALLO, Recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako en collaboration avec son Ministère de tutelle et l’ensemble du corps professoral de la FSEG, ont décidé de rendre grandiose, la cérémonie de port de toge à leur nouveau Professeur agrégé Zakari Yaou KAKA. C’était le vendredi 9 mars 2018 dans l’amphi préfabriqué 2 de la FSEG.
L’instant était solennel, avec la présence de quatre imminents Professeurs venus du Benin, de la Cote d’Ivoire et du Sénégal pour la circonstance. Le corps professoral, les personnels administratifs et techniques de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion étaient mobilisés, pour la bonne réussite de cette cérémonie de port de toge, qui est une première depuis la création de l’USSGB en 2011.
La cérémonie était présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur Drissa Diallo en présence de quatre invités d’honneur qui sont : Professeur Aké NGBO de la côte d’Ivoire, les Professeurs Adama DIAW et Bouna NIANG du Sénégal, et le Professeur Emmanuel C. Hounkou du Benin.
Le Professeur Ousmane Papa KANTE, Doyen de la FSEG dans son discours d’ouverture affirme que la réussite de Zakari Yaou KAKA est la conjugaison des efforts de plusieurs responsables universitaires parmi lesquels Madame SIBY Ginette BELLEGARDE. Le rêve de Madame SIBY a été réalisé, même si elle n’était pas présente à cette cérémonie. Elle avait fait ce rêve lorsqu’elle était Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Elle a cru aux potentiels des jeunes étudiants maliens, et elle a œuvré pour que Zakari soit là où il est aujourd’hui. Le Professeur KANTE n’a pas oublié de remercier les Professeurs du CAMES venus pour la circonstance pour leurs aides et surtout leurs disponibilités. Il a également demandé de l’appui avec les Professeurs étrangers pour combler le déficit de Professeurs à la FSEG.
Quand au Professeur Samba DIALLO, Recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako, cette consécration est le fruit des efforts fournis. Pour lui Monsieur Zakari a écouté les conseils, raison pour laquelle, cette admission dans la cours des grands intellectuels. Il a également remercié, les Professeurs venus de la sous région pour tous ceux qu’ils font comme accompagnement pour l’épanouissement de l’USSGB. Enfin, le Professeur DIALLO a félicité le Professeur Zakari Yaou KAKA pour son brillant parcours et a invité les étudiants à suivre les traces du jeune Professeur KAKA, car il est désormais une référence.
Après l’intervention du Recteur, le représentant de Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur Drissa DIALLO, Secrétaire Général dudit département a procédé à la cérémonie proprement dite de la remise de la toge à Monsieur Zakari Yaou KAKA. Ensuite, ce fut le moment du port du turban sur la tête de Monsieur KAKA, symbole de l’intelligence et du savoir de l’Université Ahmed Baba de Tombouctou, et était réservé uniquement aux « détenteurs du savoir », depuis des siècles.
Quant à Monsieur Aké NGBO, Professeur Titulaire de l’Université FHB d’Abidjan et ancien Premier Ministre de la Côte d’Ivoire, il a intervenu au nom des quatre Professeurs du CAMES venus pour la circonstance. Il a tenu à nous rappeler, que cela fait 35 ans que le 1er concours d’agrégation a été organisé en Côte d’Ivoire. Un concours difficile qui se déroule en trois étapes et qui exige du candidat des connaissances solides et précises, et qu’au final, le lauréat doit comprendre « Qu’on apprend dans l’humilité et dans l’humiliation pour aboutir au succès ». Car la purification de l’or passe par des étapes très difficiles.
Il a également félicité Monsieur Zakari Yaou KAKA, pour son exploit et l’a surtout incité à faire plus de recherche pour vite accéder au grade de Professeur Titulaire. Il invite les doctorants, et les enseignants à travailler avec sérieux pour une meilleure performance. Avant de clore son discours, le Professeur Aké NGBO a tenu à ce que le Professeur Emmanuel C Hounkou du Benin donne ses impressions sur le parcours du jeune récipiendaire. Tout en abordant dans le même sens que le Doyen NGBO, le Professeur Hounkou à son tour, a affirmé que Zakari est un exemple à suivre pour les jeunes. Monsieur Zakari Yaou KAKA de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG) est un pur produit « made in Africa ». Il a été formé ici en Afrique entre Bamako, Dakar, Abidjan, Lomé, Cotonou et Niamey. Toujours selon le Professeur Hounkou, Monsieur Zakari Yaou KAKA a franchi une étape décisive, mais il doit penser à relever d’autres défis et challenges, et a exigé qu’aucune souillure n’entache cette toge.
Après avoir écouté les sommités du savoir, le Professeur Zakari Yaou KAKA sait désormais que la charge qu’on lui a confiée est très lourde, mais malgré la lourdeur de cette charge, il se battra pour relever le défi.
Dans son discours, Zakari a commencé par le remerciement de sa famille, les Professeurs et surtout l’ancienne Ministre Madame Siby Ginette BELLEGARDE, pour leurs soutiens indéfectibles. Dans son intervention, Monsieur KAKA a affirmé que Madame SIBY a cru à leur potentiel en les inscrivant à l’Université de Dakar pour la thèse. Il a également remercié, le Professeur Samba DIALLO pour la qualité de l’organisation de la cérémonie et surtout pour la création du Centre Universitaire de Recherches Economiques et Sociales (CURES), dirigé par le Professeur Farouk CAMARA.
La cérémonie a prit fin avec un méchoui au grand plaisir des invités.


Annonce faite ,le 15/03/2018 08h55min38s par Déhoumon Mariam KONE, Responsable de la cellule de Communication USSGB



Une délégation de l’USSGB en République Populaire de CHINE

Du 27 octobre au 7 novembre 2017, une délégation de l’USSGB a effectué, en République Populaire de Chine, une mission de développement de partenariat avec les universités chinoises. Une mission conduite par le Professeur Samba DIALLO, Recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion, accompagné par trois de ses collaborateurs : le Chef du Service des Relations Extérieures et de la Coopération, Dr Mamadou KOUMARE, le Chef de D.E.R. Gestion de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG), Dr Salif DIOP et un enseignant de la FSEG diplômé de l’Université de Wuhan, Dr Aly YOROTE
L’objectif de cette mission était de :
- participer au forum de l’enseignement supérieur entre la Chine, la France et l’Afrique Francophone à Wuhan afin de donner plus de visibilité à l’USSGB sur la scène internationale ;
- signer des accords de coopération avec les responsables de Rongzhi collège et de l’International Business School (IBS) de l’université de Chongqing ;
- explorer les possibilités de partenariat avec d’autres universités chinoises.
Par ailleurs, la journée du Lundi 30 octobre 2017 a été mise à profit pour tenir la réunion préliminaire des Présidents d’universités à l’hôtel Jui Zhou Tong Qu.
La cérémonie d’ouverture était émaillée de spectacles et de discours des autorités administratives et universitaires de la ville de Wuhan. Le Mardi 31 octobre 2017 à l’Université de Wuhan, sur son ancien site, précisément à l’ancienne bibliothèque, une trentaine d’universités à travers le monde se sont rencontrées pour échanger. Plusieurs communications ont marqué la cérémonie. Il faut également noter la brillance de la communication faite par le Professeur Samba Diallo, le Recteur de l’USSGB sur :
• La Présentation du Mali et de son système universitaire ;
• La présentation de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako ;
• Les accords de coopération des Universités du Mali.
La communication du premier responsable de l’USSGB sur l’analyse de la situation actuelle et les difficultés auxquelles les jeunes universités sont confrontées au cours de leur développement et qui cherchent à bénéficier de l’appui et les expériences des universités plus anciennes et plus expérimentées à travers des coopérations universitaires a fortement marqué les participants du forum de Wuhan.
Ce qui a permis aux responsables de l’USSGB de bénéficier des contacts avec d’autres universités comme :
- l’Université Hassan 1er du Maroc : Cette université a déjà invité l’USSGB pour une mission d’échange et de signature d’accord de coopération ;
- l’Université d’Abomey Calavi du Benin qui invite l’USSGB à la matérialisation de leur partenariat par un accord. Il faut signaler qu’il existe déjà entre les deux universités des activités de mobilité d’étudiants et d’enseignants ;
- l’Université de Paris Nanterre pour explorer les possibilités de partenariat.
La deuxième étape de la mission a surtout été marquée par la signature de deux accords de coopération avec l’International Business School (IBS) de Chongqing et le Collège Rongzhi de l’Université de Technologie et d’Affaires de Chongqing.
Des échanges de cadeaux entre les deux parties et un déjeuner autour des plats chinois et une visite de quelques sites touristiques de Chongqing a mis fin à la visite.
Annonce faite ,le 30/11/2017 11h52min13s par Chargée de Communication, Dèhoumon Mariam Koné



Atelier de formation sur les techniques de traitement des salaires et accessoires à l’intention des agents de l’USSGB

Le mardi 14 Novembre 2017, une session de formation de cinq jours a débuté au Rectorat de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB). Le thème de cet atelier de formation portait sur le traitement du salaire des agents fonctionnaires civils de l’Etat.
Cet atelier de cinq jours a été un cadre idéal pour les participants venus des différentes Facultés et Instituts et des services administratifs et techniques du Rectorat de l’USSGB. Avec trois experts en techniques de traitement des salaires et accessoires venus du Bureau Central des Soldes (BCS), la vingtaine de participants a été édifiée sur plusieurs modules à savoir :
- la rémunération des fonctionnaires et agents civils de l’Etat ;
-les droits du travailleur contractuel à la suite d’une rupture de contrat, d’un licenciement ou d’un départ à la retraite;
- Le secours après décès ou capital décès;
- Les indemnités de stage de formation à l’étranger entre autres.
Ce partage d’expériences sur les droits de l’agent fonctionnaire civil a permis d’éclairer les participants et de renforcer leurs capacités sur le plan professionnel. A cet effet, les formateurs Abdalah Ould Mohamed et Tiantigui KONATE ont affirmé que même après la formation qu’ils resteront à la disposition des agents chargés du traitement des salaires de l’USSGB.
Selon les animateurs de l’atelier, chaque participant saura affronter désormais des questions relatives à la phase codification des fiches signalétiques individuelles, à l’utilisation des tables des informations administratives et financières dans les traitements des salaires.
Au terme des cinq jours de formation, Monsieur Ibréhima Traoré responsable du Service des Finances de l’USSGB a tenu à affirmer que cette formation a été bénéfique pour les participants.
Pour clore la cérémonie, Monsieur TRAORE, n’a pas manqué de remercier les formateurs pour leur disponibilité malgré leur emploi du temps très chargé. Il a également remercié les responsables de l’USSGB, et les participants pour leur assiduité dans le travail. Il a demandé à ses collègues de profiter surtout de l’expérience des trois experts venus pour la circonstance.
Quant au représentant des formateurs, Monsieur Abdalah Ould Mohamed, il a profité de l’occasion pour remercier les initiateurs de cette session de formation et exhorter ensuite les participants à mieux profiter de cette opportunité.
Annonce faite ,le 29/11/2017 11h30min01s par Chargée de Communication, Dèhoumon Mariam Koné



Chut !!! Après les secrétaires, les chefs de services et les chefs de division de l’USSGB, renforcent leur capacité, en rédaction administrative

Le premier souci des responsables de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako est de rehausser les niveaux intellectuels de ses agents. Ce lundi 16 octobre 2017, une autre session de formation s’est ouverte dans les locaux du rectorat de l’USSGB, sur le renforcement des capacités à la rédaction administrative des chefs de service, des chefs de division, des Vice-doyens, des Directeurs Adjoints, des Agents Comptables et du Délégué du Contrôle Financier. Cet atelier de formation de quatre jours était présidé à l’ouverture par le Vice-recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako, le Docteur Salif Bah.
Dans son discours d’ouverture il affirme qu’il place beaucoup d’espoir en cette formation pour que les participants aient de bonne base en rédaction des notes techniques, des notes explicatives, des comptes-rendus, des procès-verbaux, … qui sont les outils de travail quotidien des agents de l’USSGB. Toujours dans son discours le Docteur Bah n’a pas manqué de faire l’éloge du formateur de cette session de formation. Il s’agit du professeur Django Sissoko, auteur d’un ouvrage sur la rédaction administrative, il a également occupé plusieurs fonctions administratives dans notre pays. Talentueux homme d’Etat, le professeur Sissoko à enseigner durant 25ans dans les grandes écoles du Mali, ainsi qu’à l’Université de Bamako. le discours d’ouverture du Vice-recteur a été suivi de la présentation des participants.
Après la présentation des participants venus des différentes structures de l’USSGB, le Professeur Django Sissoko a pris la parole. Il a d’abord remercié les responsables de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako pour la confiance portée en sa personne. Ensuite il a expliqué brièvement son parcours exceptionnel, qui fait de lui aujourd’hui un homme d’Etat de genre exceptionnel, détenteur du secret de la rédaction administrative.

Après les mots du Formateur, la formation proprement dite a commencé. Pour le Professeur Django Sissoko on ne peut pas servir l’Etat, si on ne sait pas communiquer avec ses collaborateurs et les différents usagers de l’administration.
Par ailleurs au cours des échanges, la question des difficultés rencontrées par les usagers de l’administration malienne a occupé la majeure partie des débats de la 1ère journée de formation.
Pendant quatre jours, le formateur et les participants sous l’œil vigilant de l’équipe dynamique du Cabinet de formation "Bama- conseil", développeront plusieurs modules tels que :
- Le concept de la rédaction administrative ;
- Comment se préparer à la rédaction administrative ;
- L’étude du vocabulaire administrative ;
- Les principaux documents administratifs …..
A la fin de cet atelier les participants seront mieux outiller en matière de rédaction administrative. Ils connaitront désormais la différence entre la fiche de transmission, la note, le compte–rendu, le procès verbal, le rapport, le circulaire, entre autres.
Ils utiliseront dorénavant le style administratif pour la rédaction des documents administratifs tout en appliquant la formule de politesse car selon le professeur Django Sissoko l’administration ne doit pas choquer pas les usagers.
Le Vice-recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako a exhorté les participants à prendre cette formation au sérieux, car une telle opportunité ne s’offre pas tous les jours.
Annonce faite ,le 17/10/2017 01h23min21s par Madame DEHOUMON Mariam KONE, Chef de la Cellule de Communication de l'USSGB